Qu’est-ce que Science pour tous ?

Science pour tous est un organisme privé et sans but lucratif qui regroupe les organismes œuvrant en culture scientifique technologique et de l’innovation (CSTI). Il compte dans ses rangs les associations, organismes et institutions de sciences et de technologies dont les musées de science, les centres d’interprétation, les médias scientifiques et les organismes de loisirs scientifiques.
Au total, Science pour tous rejoint directement un bassin d’environ 250 organismes. Science pour tous est géré par un Conseil d’administration de 9 membres qui représentent des organismes majeurs provenant de différentes régions. Le Conseil détermine les grandes orientations et s’assure du respect de la mission. Pour réaliser ses activités, sa mission et poursuivre son développement, Science pour tous reçoit le soutien financier du ministère de l’Économie de la Science et de l’Innovation.

MISSION

Science pour tous vise à faire reconnaître et à promouvoir la culture scientifique et technique dans notre société. Pour ce faire, Science pour tous formule ainsi sa mission: « Regrouper les organismes de culture scientifique et technique et soutenir leurs activités en créant et supportant un réseau «pour se connaître et être reconnus ».

OBJECTIFS

– Représenter les organismes de CST auprès des interlocuteurs publics ou privés des secteurs de l’éducation, de la culture, de la recherche et de l’économie ;
– Travailler à favoriser les liens entre les organismes de CST et les gouvernements, les entreprises et les milieux de la recherche ;
– Renforcer les partenariats, les maillages et le réseautage nécessaires au succès des activités des organismes de CST.




Science pour tous et son histoire

ORIGINES

Science pour tous prend naissance à l’automne 1997 quand les principaux organismes de culture scientifique québécois décident de réagir à la disparition du programme fédéral Science-Culture Canada, disparition qui les prive collectivement d’environ 700 000 $ par année.

Science pour tous se donne donc un premier mandat : intervenir au nom de l’ensemble des organismes de culture scientifique auprès des divers paliers de gouvernement et auprès de l’industrie pour re-sensibiliser ces interlocuteurs à l’importance de promouvoir la culture scientifique et technique au sein de la population québécoise.

Science pour tous lance alors un manifeste qui recueille des centaines de signatures et exige que les gouvernements consacrent au moins 1 % de leur effort de recherche à la promotion de la culture scientifique.

L’organisme a consacré beaucoup d’efforts pour amener le gouvernement du Québec à proclamer l’importance de la culture scientifique et technique dans la Politique québécoise de la science et de l’innovation qui a finalement été publiée en janvier 2001. C’est le premier document gouvernemental qui exprime aussi clairement l’importance cruciale de l’appropriation de la science et de la technologie par l’ensemble des citoyens.

MÉMOIRES DÉPOSÉS

Science pour tous a par la suite déposé plusieurs mémoires, souvent en collaboration avec d’autres organismes de culture scientifique, pour développer l’implantation de la culture scientifique dans la société québécoise.
– 2004 : Dépôt d’un mémoire au ministère de l’Éducation du Québec qui souligne l’importance du rôle des organismes de culture scientifique et technique dans la réforme scolaire.
Un nouveau dialogue à instaurer >>>
– 2004 : Présentation d’un mémoire avec l’Association des communicateurs scientifiques devant le groupe de travail chargé de l’examen de Télé-Québec afin de pallier au manque de contenus scientifiques au petit écran.
Une télévision scientifique pour les Québécois >>>
– 2005 :  Dépôt d’un mémoire avec la Société pour la promotion de la science et de la technologie à la Ville de Montréal afin qu’elle se dote d’une politique de développement culturel qui tienne compte des organismes de CST.
Pour une culture du savoir >>>
– 2006 : Présentation d’un mémoire à Ville de Montréal en vue d’inclure la culture scientifique et technologique dans le plan de développement.
Sommet 2007 – Montréal, métropole culturelle >>>
– 2012 :  Mémoire déposé en collaboration avec les autres organismes majeurs en culture scientifique, dans le cadre de la consultation menée par le Ministère du développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation en vue du renouvellement de la Stratégie québécoise pour la recherche et l’innovation (SQRI).
Pour une valorisation du savoir et une culture de l’innovation >>>
– 2013 :  Dépôt d’un mémoire au Groupe de travail sur l’avenir du réseau muséal, du ministère Culture et Communication du Québec.
Mémoire sur l’avenir du réseau muséal québécois >>>
– 2016 : Mémoire déposé dans le cadre de la consultation menée par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation en vue du renouvellement de la Stratégie québécoise pour la recherche et l’innovation (SQRI), le 25 novembre 2016
Pas d’innovation sans culture >>>

24 HEURES DE SCIENCE

En 2005, les organismes rassemblés au colloque de Science pour tous proposent la mise en place d’un évènement rassembleur pour célébrer la science au Québec. Le 24 heures de science était né. L’année 2006 marque la première édition de l’événement qui se tient chaque année au mois de mai.




!--page_a-propos.php end--!--page_apropos.php end--